0

Noite Brasil ( la nuit du Brésil )

Voici quelques nouvelles rapides de cette belle soirée,qui s’est déroulée dans la bonne humeur le vendredi 20 novembre 2009.

La vibration des tambours et des maracas en hors d’œuvre.


Une connexion internet avec le Brésil dans la nuit, devant la maison, dans la rue. Où nous saluons, des responsables de la mairie de Recife, des animateurs de la bibliothèque de Caranguejo et des enfants que je connais encore par leur prénom…


Benoit, ex-volontaire pendant 2 ans à Recife assure la traduction. Il détaille sa démarche pour valoriser et relier les 10 bibliothèques communautaires; et porter l’élaboration d’un projet de loi municipale sur la lecture, actuellement en cours de validation par les élus.
Deux petits films : Maguetown, sur l’exposition réalisée par Stéphane et Christine au MAMAM (Musée d’art moderne de Récife) un sur la Bibliothèque de Malakoff,
Un repas partagé comme on sait les pratiquer au Réseau : les 11 enfants dont 9 participent à la bibliothèque de rue, dans de beaux tee-shirts orange offerts par les amis du Brésil, présentent les plateaux.


Quatre personnes de la ville (dont 1 élu), certains se disent pressés et tous restent jusqu’à la fin…
Et quand tout s’achève, ces personnes vives et silencieuses absorbées dans la remise des lieux en état.


Pendant que des voitures remmènent les familles de la bibliothèque de rue à Malakoff. Deux mamans ont fait « courageusement » la démarche de venir. C’est une grande première !

à bientôt
Jeanne
0

Passage des livres 2009 au CCAS

L’année dernière, d’une formation inter-bibliothèques de rues étaient née une petite sélection de textes courts. Imprimés sur des affichettes, ils ont été lus, murmurés, offerts dans les files et les salles d’attente et jusque dans la rue, ou même affichés dans un centre de formation du voisinage, m’a-t-on rapporté.
Offrant humour, méditation et concourant parfois au calme au milieu de la tempête.

À notre demande, les médiathèques de la ville  avaient préparé deux cartons d’albums. Partage de rigolades, d’imaginaire, de créativité et d’émotion esthétique avec notamment le délicieux « Aboie Georges » et plusieurs livres « pop-up » qui dépliaient leurs formes devant nos yeux admiratifs.



Les formations – dispensées avant – ont été fécondes pour les animateurs qui ouvrent, en sécurité, un chemin d’écoute, d’attention mutuelle, de prise de risque pour lire, pour aller vers l’autre, pour prendre une initiative, pour respecter les règles du pliage des lettres…

16 octobre : temps frais le matin, et chaude manif’ paysanne en arrière-plan l’après midi.
Contentement et fatigue, ce soir.



La lecture et l’écriture de correspondance : ces deux activités ont tissé des liens entre des personnes d’horizons très variés.
Des personnes âgées de l’ORPAN,  des « clients » du CCAS, des salariés du CCAS et des bénévoles du Réseau d’Échanges des Savoirs… Nous avions bien préparé ce temps fort lors de plusieurs petites formations depuis un mois. Une bonne douzaine de personnes, dont 7 personnes du Réseau, ont animé l’espace situé devant l’entrée du CCAS. À côté, un portail de murmures et chuchotements et d’autres animations proposées aux différents niveaux de ce bâtiment.


Répondant à l’invitation « Il y a sûrement quelqu’un qui attend une lettre de vous », une cinquantaine d’adultes se sont posés un moment pour tremper la plume dans nos encriers. Et des missives colorées, scellées d’un timbre de collection, partent ce soir pour la boîte aux lettres. Expression d’amitié, d’amour, partage de bonheur, reprise de contact… Vers la famille très souvent, ou bien un ou une amie.

Et bonheur manifeste de toute l’équipe. Après 17 h, on voyait encore ce curieux spectacle des personnes
concentrées dans leur écriture alors que plusieurs hommes s’affairent à démonter le stand.


Et sur la table enfin délaissée, des feuilles éparses et des mots tracés :
 » Aventure, retour, latitude, mélomane, évasion, longévité, évidence,…
…requiem, misère, acrobate, toujours, intelligence, néolithique, élucider…
… et te dire par ce petit mot combien je t’apprécie… »


Et voilà, aujourd’hui, ici au CCAS, il s’en est passé !

0

Animations Arts plastiques – Bom Dia

Pour voir le livre en photos, cliquez ici : Bom Dia

Le Réseau d’Echanges des Savoirs a mis en place un mode de communication original entre les enfants de Nantes et de Recife. Dés l’origine de l’échange en 2009, un livre « Bom Dia » a été fabriqué à Nantes par les enfants et offert de l’autre côté de l’Atlantique.

La BCCT vient de confier à Macaïba – qui revient de Recife – le livre « Bonjour », conçu et fabriqué à Caranguejo.

L’atelier prévu, animé bénévolement par une jeune plasticienne, imaginera en matières et en couleurs une nouvelle production. Le thème des ponts est envisagé.

0

Lettre de la bibliothèque de Récife (en brésilien)

Recife, 15 de junho de 2009.

Aos Amigos da Biblioteca

Em primeiro lugar queremos pedir desculpas pela demora para responder a carta, mas estamos muito felizes por iniciar este dialogo entre amigos.

A equipe da BCCT acredita que a distancia entre as duas cidades não vai atrapalhar a construção de um mundo melhor, e estamos dispostos para trocar nossa experiência e aprender mais ainda com vocês.

1 – Rede e Instituto C&A:

A BCCT é membro fundador da rede de BCs do Recife e participa ativamente do processo de desenvolvimento e consolidação. Hoje a Biblioteca compõe a rede e temos um Coordenador, uma Articuladora e uma Auxiliar contábil que se dedicam especificamente a dinamização da rede no dia-a-dia. Isto é possível dentro de uma parceria com o Instituto C&A.

A respeito do Instituto C&A, sugerimos a vocês consultar o site: www.institutocea.org.br. Abaixo um pequeno resumo da organização:

2 – Dimensão Econômica:

Agradecemos de poder contar com o apoio dos amigos da biblioteca no eixo financeiro. Para nós a questão da sustentabilidade e fundamental, pois além da BCCT é uma preocupação para a sociedade.

Sabemos que sem subsidio total do estado, essa biblioteca não poderia existir numa aceitação clássica da economia. Mas a nossa biblioteca existe e se fortalece. A cada dia mais, a função social do nosso trabalho é reconhecida na comunidade. Como isso é possível?

Pensamos que a economia não pode se presumir ao circuito clássico das trocas constituído pelas esferas do estado e mercado, mas sim que a sociedade tem algo a dizer em termos de criação e distribuição de riquezas ou de um outro modo de fazer economia.

É essa questão que gostaremos de trabalhar com vocês, tomado como caso concreto a biblioteca. E vocês o que acham disso?

Assim voltando para sua proposta de livros

Seria muito interessante, não para vendê-los, mas para trocar por outros livros ou material para desenvolvimento das atividades e deixar alguns para compor o acervo da Biblioteca com o intuito de incentivar a leitura e melhorar o desenvolvimento dos jovens que estão participando do curso de Francês na Aliança Francesa.

3 – Políticas Públicas de Leitura:

Teremos uma visão muito mais clara das políticas públicas de leitura e biblioteca após do seminário de agosto. Nós olhamos não só as políticas municipais mas também do Estado e da União.

Como em Nantes interagem as políticas entre os diferentes níveis de governo: Cidade, Departamento, Região e Nacional?

4 – Troca de Experiências:

Nós achamos que esta idéia é muito interessante, pos possibilita um dialogo entre crianças da cidade de Nantes e Recife é um caminho certo na construção da cidadania.

Pensamos que esta troca já esta acontecendo: o testemunho de Michel durante nos dia da leitura na rua provoca pergunta das crianças de Nantes e desejamos que Jeanne em julho traga uma criação das crianças de Nantes bem como um pequeno documentário que será apresentado na comunidade e no seminário da Biblioteca em agosto de 2009.

Vocês podem Também seguir nossa atualidade no blog: http//bibliotecacomunitariact.blogspot.com

5 – Escolha de Livros:

São escolhidos por classificação – Literatura Infantil, Literatura Juvenil e Poesia.

* Literatura Infantil: pequeno texto, ilustração para chamar a atenção das crianças.

* Literatura Juvenil: São livros com texto grande, mas que os jovens não são obrigados a ler o livro todo naquele momento.

* Poesia: São Livros com texto pequeno aonde os jovens podem ler e escrever para oferecer a outra pessoa.

Publico: Crianças, Adolescentes e Jovens.

Objetivo: Promover atividade de leitura para os jovens da Escola Estadual Maria Goretti e comunidade vizinha, nos horários que os alunos estão sem aula.

Tipos de Livros:

* Literatura Infantil

* Literatura Infanto-Juvenil

*Dicionário

*Enciclopédia

*Didático

*Poesia

O acervo de 800 livros no inicio da biblioteca, com as doações durante estes 03 anos contamos hoje com 4.300 livros no acervo.

6 – Ponto de Leitura

Não temos resposta, mas já.

Nós não recebemos o KIT ainda, solicitamos mais informação ao representante do MINC que avisou que o KIT será entregue até julho de 2009.

Informamos que o primeiro ponto de leitura só foi inaugurado 30/04/09 sendo assim questionado a eficiência da aplicação dessa política publica.

7 – Visita de Jeanne:

Esperamos com impaciência a chegada de Jeanne em julho. Achamos que o documentário que vai trazer despertará uma grande curiosidade com as crianças, adolescente, jovens e moradores.

Propomos organizar sessões de mediação de leitura a partir desse documentário como produção de desenho, texto, fotos e gravações para repassar as crianças de Nantes quando Jeanne voltará na França.

Estamos muito abertos à sugestão de trabalho com oficinas de conto de história popular,  canção (catingas) e leitura na rua.

Achamos que a presença de Jeanne permitirá de madurecer um plano de intercambio permanente e proveitoso entre Nantes e Recife

Aguardamos seu retorno e estamos a disposição para qualquer esclarecimento.

Atenciosamente,

Equipe da BCCT

0

CACAO – CHOCOLAT – ECOLE – CLASSE DE CLIS – VOYAGE – REVES – RECIPROCITE – ECHANGES

Les cabosses rapportées du Brésil par Jeanne jusqu’à Nantes ont été sources d’inspiration…

En septembre 2008, 2 cabosses provenant du Brésil et ayant passées la frontière aérienne sans visa sont arrivées dans une école de Nantes. Ecole où sont scolarisés des enfants qui fréquentent la bibliothèque de rue du quartier de Malakoff.

Au Vénézuéla où les graines de cacao sont mises à sécher sur les bords de routes durant la saison, où les boules de cacao (de la taille d’une balle de tennis) sont vendues afin de confectionner le breuvage additionné d’épices, et où les cacaoyers poussent à portée de mains des conducteurs se rendant à la plage, j’ai beaucoup apprécié ce fruit et ai appris à l’accommoder dans diverses recettes.

Quel plaisir de faire découvrir à une classe le fruit ! Donc, me voilà face à 12 jeunes entre 8 et 12 ans qui mangent régulièrement du chocolat.

Première étape : description et ouverture

Tout de suite les questions fusent et nous passons en revue les climats, les cartes du monde, les langues et les habitudes alimentaires.

Pour la deuxième séance (le maître a peaufiné les réponses entre temps et voyagé en géographie avec les élèves) j’ai préparé des petits pots avec du cacao pur mélangé à de l’eau, à du sucre de canne, à du lait, à du lait et du sucre et un foulard. Dans la cuisine de la classe, petits groupes pour goûter à l’aveugle les préparations. Franc succès car les enfants sont enthousiastes, évidemment, ils ont goûté à l’enveloppe gluante entourant les fèves avec dégoût mais ont perçu la saveur douce de l’élément.

Bah Oussou a découvert la différence de saveurs et voulu montrer aux élèves d’une autres classe qu’il pouvait partager ses savoirs (sans passer par la violence habituelle de ses échanges) et a préparé sa visite en cherchant des illustrations de l’arbre, de la machine à broyer, des bateaux qui transportent. Il est parti, accompagné par une camarade avec la cabosse portée comme un trophée vers la classe de CP qui est restée subjuguée par ses explications (tout comme l’enseignante)

Fort de son succès et entouré par les commentaires élogieux des enseignants, il est revenu en classe et a raconté… Les autres enfants de la CLIS ont répondu aux demandes des enseignants d’autres classes et sont allés présenter le fruit et répondre aux questions de leurs camarades.

Voilà l’histoire de deux cabosses dans une petite école de Nantes. Elles ont permis à des enfants qui souvent ont des difficultés d’apprentissage et de relation de se mettre en situation d’échange, de faire valoir un savoir immédiat et ludique (la troisième séance : dégustation sous diverses formes),et  de se sentir « valoriser » par cette expérience.

Un grand merci à la voyageuse transporteuse de rêve et transmetteuse de savoirs-faire : JEANNE

Dominique Perrin Bolivar

0

Lecture publique et grande pauvreté

–17 Octobre 2008 Les Champs Libres Rennes – – Bibliothèques et publics en situation de précarité I – Restitution de trois co-formations ATD- Bibliothèques de Rennes « Croiser les savoirs pour que tous aient accès à la culture » A – Un travail sur les mots « Pauvreté, Livre » et les représentations des militants Quart Monde et des…
Continue reading »

0

Cinéma La Sagesse de l’image

En créant un cinéclub en avril 2008 au Restaurant social, La Sagesse de l’Image proposait de tisser du lien en faisant cercle autour d’un film. Chacun pose des paroles sur un même plan d’égalité, un cercle à la fois éphémère et fidèle se constitue. Ecoute, compréhension de l’autre, capacité à analyser, à mettre à distance……
Continue reading »

0

Atelier de Maracatu

Macaiba est sollicité pour préparer la rencontre d’automne avec une sensibilisation à la culture brésilienne et un atelier de percussions (Maracatu). 10 enfants seront concernés pendant la bibliothèque de rue à Malakoff le mardi soir. Les instruments sont mis à disposition.

• Cet atelier mettra en valeur la complémentarité de chacun au sein de l’ensemble.

• Il canalisera les énergies dans une pratique collective.

• Et développera l’esprit d’équipe par l’écoute mutuelle.

• L’atelier développera également la mémoire auditive, le toucher et la coordination.

• Il permettra d’informer et d’impliquer des habitants de Malakoff dans ce la dynamique Nantes-Recife. Les enfants se produiront lors de la fête du quartier et à l’automne. Ce programme sera poursuivi à l’automne dans le cadre du CEL dans le temps périscolaire avec l’Accoord.